mercredi 28 octobre 2020

Révolution de François Guilbault

 

Éditeur : AdA

Paru en : Août 2019

520 pages

4e de couverture

1782-1794. Le Vieux Continent. Arrivée d’Amérique en Languedoc au bras de son époux, Lucien de Maugeois, comte de Boissières, Victoire est précipitée dans un univers dont elle ignorait tout. Les alentours de Nîmes sont loin d’être sa Caroline du Sud. Ici, personne ne l’appelle Moone, le nom fétiche que lui avait donné sa mère adoptive, car nul ne la connaît.

Les désillusions s’enchaînent au même rythme que les peines que lui cause son époux. Elle sent s’élever le vent de la révolte. Partout la colère gronde. Contre le roi, contre le protestant, contre le papiste… La Révolution éclate et bouleverse tout sur son passage.

Le pays du Languedoc est déchiré par la vindicte centenaire des églises qui s’affrontent dans un combat sans pitié. Que fera Victoire quand les familles auront cessé de pleurer leurs chers disparus ? Que décidera-t-elle après avoir été confrontée à ses origines réelles ? Y aura-t-il un nouvel amour vers lequel se tourner ? Redeviendra-telle Moone ?

 Mon avis

C’est le 5e livre que je lis de plus de 500 pages en moins d’un mois. Ce fut un défi pour moi et je suis heureuse de l’avoir relevé. Est-ce que je le referais ? Je crois que je vais me contenter des romans plus courts pour novembre.

J’ai remarqué que la religion était un thème omniprésent dans ce tome-ci, j'ai réalisé que ce fût la cause de plusieurs conflits incluant la France. Je connaissais déjà l’histoire de Napoléon (qui fera une apparition) , mais j’ai aimé découvrir la vie des gens moins connus. Victoire fait partie des nobles, mais elle n’a pas vécu la situation facilement.

J’ai dû m’habituer au changement de nom. Après deux romans à m’être attachée à Moone, j’ai trouvé cela étrange de voir Victoire comme s’il s’agissait d’un autre personnage.  Heureusement, elle demeure égale à elle-même. J’aurais souhaité qu’elle soit plus présente.

J’ai aimé pouvoir voyager du Québec aux États-Unis pour terminer en France dans une époque en plein bouleversement.  L’auteur ajoute juste assez de détails pour qu’on puisse s’imaginer avec les personnages sans toutefois perdre l’attention du lecteur.

Pour les passionnés d’histoire comme moi, c’est une série à avoir dans sa bibliothèque.

 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Alexandrine et Clémentine de Marie Potvin

  Publié chez les malins le 12 novembre 2020 335 pages 4 e de couverture Un an avant de devenir les amies de Laura et Marie-Douce, ...